La Centrale des Ramoneur - Actualiés - Ma prime Rénov : tout ce qu'il faut savoir

Face au succès de Ma Prime Rénov, lancée en janvier 2020, le gouvernement a décidé d’accorder 2 milliards d’euros supplémentaires. Ainsi, Ma Prime Rénov devient la principale aide à la rénovation énergétique et remplace le CITE. Par conséquent, tous les travaux engagés dès le mois d’octobre 2020, sont éligibles à cette nouvelle prime.

À qui s’adresse cette nouvelle prime ?

Jusqu’à présent, Ma Prime Rénov était destinée aux propriétaires occupants aux revenus modestes. Dorénavant, cette prime devient accessible à l’ensemble des propriétaires et copropriétaires. Quels que soient leurs revenus, qu’ils occupent leur logement ou qu’ils le mettent en location.

De ce fait, l’ensemble des devis signés après le 1er octobre sont éligibles à cette nouvelle version de Ma Prime Rénov. Les ménages peuvent désormais commencer les travaux. Ils pourront déposer un dossier de demande d’aide à partir du 1er janvier 2021. Mais attention, il est important de vérifier l’éligibilité des travaux prévus au préalable. Il est d’ores et déjà possible de faire une simulation sur le site faire.gouv.fr

Tous les propriétaires bailleurs peuvent aussi bénéficier de Ma Prime Rénov, tous comme les propriétaires occupants. Par ailleurs, un propriétaire peut aider jusqu’à trois logements mis en location. L’ensemble des devis signés après le 1er octobre sont éligibles. Cependant, les dossiers doivent être déposés à partir du 1er juillet 2021.

Les copropriétaires peuvent également bénéficier de cette prime. Pour y prétendre, les copropriétés doivent réaliser des travaux aboutissant à un gain énergétique de 35%. Elles doivent également être composées au minimum de 75% de résidences principales. Les travaux peuvent débuter dès maintenant. Néanmoins, les dossiers doivent être déposés à partir du 1er janvier 2021.

Comment cette prime est-elle calculée ?

Cette aide est calculée en fonction des revenus des ménages et des gains écologiques des travaux.

Le calcul se base sur trois critères : le fait de résider en Île-de-France ou non, le nombre de personne dans le foyer et le revenu fiscal de référence. Suite aux résultats, une couleur vous sera attribuée (bleu, jaune, violet ou rose) et vous permettra de connaître le montant qui vous sera accordé.

Pour connaître le montant des aides auxquelles vous pouvez prétendre, vous pouvez faire une simulation en ligne qui est disponible sur le site faire.gouv.fr

Tableaux plafonds de ressources

Afin de faciliter le financement, Ma Prime Rénov est versée en une fois dès la fin des travaux. Par ailleurs, une avance des frais peut être accordée afin de simplifier le règlement. Il est également possible de désigner un mandataire pour alléger les démarches.

Vous pouvez dès à présent faire une demande en ligne via le site www.maprimerenov.gouv.fr

Quels travaux peuvent être financés ?

Cette prime permet de financer les travaux de chauffage, isolation, ventilation, mais aussi les audits énergétiques.

Pour pouvoir prétendre à cette aide financière, les travaux doivent être réalisés par une entreprise labellisée RGE (Reconnue Garante de l’Environnement).

Par ailleurs, Ma Prime Rénov propose un bonus pour les travaux permettant de sortir les logements classés énergie G ou F. Pour profiter de ce bonus, un audit doit être réalisé avant de commencer les travaux.

Un bonus BBC (Bâtiment Basse Consommation) est prévu pour les travaux qui atteignent l’étiquette énergie A ou B. Concernant les rénovations ambitieuses, une bonification des Certificats d’économies d’énergie sera allouée.

De plus, il existe une offre Habiter Mieux Sérénité de l’Anah à destination des ménages modestes. Cette offre propose un accompagnent complet qui s’inscrit dans une démarche de rénovation globale.

Une partie de l’accompagnement peut être financé dans le cadre du forfait AMO (Assistance à Maîtrise d’Ouvrage). Un financement de 150€ sera proposé à partir du 1er janvier 2021. Pour pouvoir en bénéficier, cet accompagnement doit être réalisé par une entreprise différente de celle qui réalise les travaux.

Est-il possible de cumuler cette prime ?

Cette aide financière peut être cumulée avec les aides versées au titre des Certificats d’économies d’énergie (CEE), les aides des collectivités locales et celles d’Action Logement. D’ailleurs, ces travaux bénéficient de la TVA à 5,5%.

 

Source : ecologie.gouv.fr