Actualité : Chauffage au bois : Comment bien entretenir son appareil ?

L’entretien des appareils de chauffage au bois doit être fait régulièrement afin de maintenir un bon état de fonctionnement. Mais aussi, pour garantir la sécurité des personnes occupant le foyer. C’est pourquoi nous vous recommandons de suivre les indications suivantes :

  • Procéder au nettoyage régulier de l’appareil.
  • Faire appel à un professionnel certifié pour réaliser deux fois par an le ramonage et un entretien annuel.

Mentionnons que le manque d’entretien peut entraîner des conséquences. Notamment, une baisse de rendement, une mauvaise combustion ou encore, une obstruction du creuset.

 

L’entretien de l’appareil effectué par l’utilisateur

Le nettoyage de la vitre :

En ce qui concerne les poêles et inserts à bûches, plusieurs méthodes sont possibles.

Vous pouvez utiliser les produits d’entretien vendus en grandes surfaces. Mais attention, il ne faut jamais pulvériser le produit directement sur la vitre. Au risque de tacher les peintures autour de la vitre et de fragiliser le joint. Appliquez le produit sur une éponge humidifiée à l’eau chaude et nettoyez la vitre. Puis essuyez la vitre avec un chiffon doux et propre afin d’enlever les résidus et traces.

Il est également possible d’utiliser les cendres pour nettoyer la vitre. Pour ce faire, mettez dans un bol d’eau chaude une petite quantité de cendres et patientez quelques instants. À l’aide d’une éponge ou une boule de papier journal, prélevez la laitance en surface. Ensuite, nettoyez la vitre sans tamponner l’éponge directement dans les cendres. Du sable est souvent présent dans les cendres, ce qui risque de rayer la vitre. Tout comme la méthode précédente, utilisez un chiffon doux pour essuyer la vitre.

Pour ce qui est des poêles et inserts à granulés, la vitre n’est pas censée noircir. Si c’est le cas, il s’agit probablement d’une mauvaise combustion. L’utilisation un simple chiffon ou sopalin humide suffit à retirer les traces sur la vitre.

 

Le nettoyage des parois intérieures :

Sans utiliser de produit, prenez un pinceau et l’aspirateur puis brosser les parois une fois par semaine afin de conserver un rendement élevé. Mentionnons que 1 mm de suie équivaut à environ 7 % de rendement en moins.

 

Les cendres :

De même que pour les parois, videz la cendre environ une fois par semaine. D’autant plus qu’une forte quantité de cendre peut bloquer l’air primaire, ce qui réduit la qualité de combustion.

 

Les grilles de convection :

Tout système convectif brasse de l’air et donc les poussières. Il est donc important de nettoyer les grilles d’entrée et de sortie d’air chaud pour maintenir son efficacité.

 

L’arrivée d’air frais :

Qu’elle soit directe ou indirecte, l’ensemble de son parcours doit être maintenu en bon état de propreté. La grille extérieure doit être vérifiée deux/trois fois par saison de chauffe afin d’enlever les poussières et autres résidus. Plus particulièrement, avant la remise en fonction en début de chauffe. En cas d’absence de grille, passer un tuyau d’aspirateur suffira pour enlever les éventuels bouchons de feuilles.

 

Vérification du joint de porte :

L’état du joint doit être vérifié, si vous constatez une déchirure ou un effilochement, il faudra alors le remplacer.

 

Il est à noter que l’appareil doit être débranché et froid avant toute manipulation. Pour en savoir plus sur l’entretien de l’appareil, référez-vous à la notice fournie par votre installateur.

 

 

L’entretien de l’appareil réalisé par un professionnel 

Afin de vérifier son fonctionnement et de réduire le risque de panne, l’appareil doit être contrôlé annuellement par un professionnel. C’est pourquoi la réglementation demande aux utilisateurs de chauffage à combustion de réaliser un entretien annuel. Ainsi que deux ramonages du conduit par an, dont un pendant la période hivernale. Il est à noter que ces interventions doivent être réalisées par un professionnel. Lui seul peut vous délivrer un certificat qui atteste la réalisation de l’entretien et du ramonage.

Enfin, nous vous recommandons d’utiliser un bois sec ou un granulé certifié pour limiter les dépôts de suie dans le conduit.

 

Pour en savoir plus : où et comment acheter son bois de chauffage dans le 44 ?

Source : flamme verte.org